Le risque d’enlèvement, nouvel indicateur du département d'État américain décourageant les voyages en Haïti

Posted
7 months ago
Last updated
7 months ago
4106 views
Time to
read
2’

Travel Advisory State Department - April 12 2019

Le Département d'État américain a mis à jour, le mardi 9 avril 2019, ses avis de voyage pour 35 pays avec un nouvel indicateur mettant en évidence le risque d'enlèvement et de prise d'otage.

Désormais, ces 35 pays à haut risque, dont Haïti, sont identifiés par la lettre « K » afin de « communiquer plus clairement aux citoyens américains les risques d'enlèvement et de prise d'otage par des acteurs criminels et terroristes du monde entier », a annoncé mardi le Département d'État.

Aux côtés de Trinité-et-Tobago, Haïti est le deuxième pays de la région caraïbe à faire partie de cette courte liste de pays à éviter par les voyageurs et touristes américains.

« Il existe un risque permanent de manifestations généralisées, violentes et imprévisibles à Port-au-Prince et ailleurs en Haïti. À la suite de ces manifestations, le 14 février 2019, le Département d’État a ordonné le départ de tous les membres du personnel américain non affectés à l’urgence et des membres de leurs familles. Le gouvernement américain a une capacité limitée à fournir des services d'urgence aux citoyens américains en Haïti », peut-on lire sur le site web du Département d’État américain.

« Les manifestations, les barricades de pneus enflammés et les blocages sont fréquents et imprévisibles. Les crimes violents, tels que les vols à main armée, sont fréquents et des enlèvements ont eu lieu. La police locale peut ne pas disposer des ressources nécessaires pour réagir efficacement à des incidents criminels graves, et les interventions d'urgence, notamment les services d'ambulance, sont limitées, voire inexistantes », prévient le portail de la diplomatie américaine tout en mettant en garde le risque d'enlèvement et de prises d'otage potentiel en Haïti.

À en croire le média américain CNN, cette mise à jour du Département d'État américain de ses avis de voyage pour ces 35 pays ainsi que l’introduction du nouvel indicateur « K » interviennent quelques jours après que la touriste américaine Kimberly Sue Endicott et son guide ont été libérés après intervention des forces de sécurité après leur enlèvement dans le parc national Queen Elizabeth en Ouganda.

En ce qui concerne Haïti, il s’agit tout simplement d’un plongeon lourd de conséquences pour le secteur tourisme et voyage qui peine à sortir la tête de l’eau après le niveau d’alerte 4 émis par le Département d’État américain suite à l’opération « Pays lock ». Plusieurs plateformes de réservation en ligne ainsi que des tours-opérateurs n’avaient pas hésité à l’époque à retirer le pays de leur liste de destinations.

À la fin du mois de mars, l’ambassadeur du Chili en Haïti, Patricio Utreras, était la cible d’une attaque à main armée dans les alentours de Port-au-Prince, au cours de laquelle son chauffeur en est sorti blessé.

Voici par ordre alphabétique, la liste des 35 pays concernés par cette mise à jour ainsi que l'indicateur « K »: Afghanistan, Algérie, Angola, Bangladesh, Burkina Faso, Cameroun, République centrafricaine, Colombie, République démocratique du Congo, Éthiopie, Haïti, Iran, Irak, Kenya , Liban, Libye, Malaisie, Mali, Mexique, Niger, Nigéria, Pakistan, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Fédération de Russie, Philippines, Somalie, Soudan du Sud, Soudan, Syrie, Trinité-et-Tobago, Turquie, Ouganda, Ukraine (dont l'Est du pays sous contrôle russe),  Venezuela et Yémen.

Patrick ST PRE source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Anne Merline Eugene's picture
La Mafia existe
1 year 6 months ago
Jacques Adler Jean Pierre's picture
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 years 7 months ago