L’administration de Jovenel Moïse demande une aide alimentaire d’urgence aux Etats-Unis d’Amérique...

Posted
3 weeks ago
Last updated
3 weeks ago
19293 views
Time to
read
2’

Bocchit Edmond - Chancelier

Le gouvernement haitien a demandé une aide alimentaire d’urgence aux États-Unis d’Amérique, a appris le journal, vendredi 18 octobre 2019. « Je lance, au nom du gouvernement de la République, un appel pressant à une aide d’urgence et un support logistique de votre pays pour la distribution de cette aide. Cette aide pourra s’inscrire aisément dans le cadre de l’important programme Food for Peace », a écrit le ministre haïtien des Affaires étrangères Edmond Bocchit à son homologue, le secrétaire d’Etat américain Michael Richard Pompeo, le 11 octobre 2019.

«  La situation en matière de sécurité alimentaire s’est gravement dégradée sous l’effet de la crise politique qui secoue le pays depuis plusieurs mois », a poursuivi le chancelier haïtien, soulignant « que le peuple qui a faim ne pourra attendre la résolution de la crise politique pour avoir accès à l’alimentation ». « Il y va de sa propre dignité, du développement durable du pays ainsi que de la sécurité et de la stabilité nationale », a écrit Edmond Bocchit. «  La sécurité alimentaire est l’une des priorités définies par son Excellence, le président Jovenel Moïse, depuis son accession au pouvoir. Les mécanismes mis en place, faute de moyens financiers adéquats et des catastrophes naturelles, n’ont malheureusement pas encore produit les fruits escomptés », a-t-il poursuivi, appelant le secrétaire d’Etat Michael Rochard Pompeo a faire le suivi de cette requête aux services concernés du gouvernement américain. Pour le moment, le journal ne sait pas quelle suite a été donnée à cette demande du gouvernement haitien.                                            

 Le journal a appris que le gouvernement américain continue d’encourager le dialogue pour résoudre la crise. « Jusqu’à présent, il supporte le président Jovenel Moïse, a confié une source qui note cependant que le gouvernement américain ne se met en quatre pour soutenir le président, ne lui donne pas de l’argent. La présence sur le terrain d’agents de sécurité étrangers armés est un appui au président Jovenel Moïse sur qui pèse des menaces pour sa sécurité », a insisté cette source. Interrogée par le journal, une autre source a confié l’existence d’une forme de fatigue. Les Américains ne supporteront jamais la prise du pouvoir par l’opposition. Ils continueront, je crois, d’encourager les efforts d’une entité tierce dans des efforts pour trouver une issue à la crise », a expliqué cette source, estimant que la conférence de presse du président Jovenel Moïse qui a provoqué la démission de quatre membres de la commission de dialogue, dont l’ex-Premier ministre Evans Paul et Sainphor Liné Balthazar, a été perçuE comme une mauvaise manœuvre.

Pour tenter de rassurer, le président Moïse, a appris le journal, a évoqué avec au moins un diplomate la possibilité que d’autres personnalités rejoignent cette commission pour faciliter le dialogue. La crise économique, financière et alimentaire préoccupe des partenaires de développement dont le FMI, a appris le journal. Avant les semaines de "peyi lòk", la CNSA avait indiqué que 1,5 millions d’Haïtiens vivent dans une situation d’urgence alimentaire aggravée par la sécheresse et les investissements insuffisants pour résoudre les problèmes structurels du secteur agricole.

Source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Anne Merline Eugene's picture
La Mafia existe
1 year 6 months ago
Jacques Adler Jean Pierre's picture
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 years 6 months ago