Jovenel Moïse enfin prêt à mettre son mandat sur la table, dixit Gabriel Fortuné

Posted
6 months ago
Last updated
6 months ago
25635 views
Time to
read
1’

Jean Gabriel Fortune - Maire démissionaire des Cayes - Archives

Au cours d’une interview accordée à Radio Caraïbes, ce vendredi 4 octobre 2019, le maire démissionnaire de la ville des Cayes, Jean Gabriel Fortuné, proche du pouvoir de Jovenel Moïse, a révélé que le chef de l’État, très contesté ces dernières semaines, est prêt à mettre le reste de son mandat sur la table de négociation. Cependant, précise-t-il, pas de la façon proposée par des gens de l’opposition.

L’ancien parlementaire et partisan zélé du pouvoir en place qui admet que cette forme de gouvernance actuelle du pays n’est pas la meilleure, et que les revendications populaires sont justes, a indiqué que le président Jovenel Moïse décide enfin de mettre les mois restant à passer à tête du pays sur la table du dialogue tant prôné par ce dernier et la communauté internationale.

Toutefois, souligne-t-il, le chef de l’État entend remettre le pouvoir au peuple haïtien à travers des élections anticipées, mais non pas à cette commission de facilitation de passation de pouvoir que propose, précise M. Fortuné, des membres de l’opposition politique.

Gabriel Fortuné, outre le mandat du président, propose une reconsidération de tout le système de fonctionnement de l'État, y compris le comportement de l’opposition qui encourage la violence populaire dans les rues.

Il souligne son désaccord avec le pouvoir compte tenu, dit-il, de la situation délétère et précaire du pays.Toutefois, le maire des Cayes dont la démission n'a pas été acceptée par le ministère de l'Intérieur, s'est dit encore solidaire à Jovenel Moïse. L’homme d’affaires de la 3e ville du pays, fustige en passant le comportement de l’opposition politique qui, dit-il, fonctionne dans la division, sans un leader unique pour donner les directives.

Pour prouver la division qui règne au sein de l’opposition politique, Jean Gabriel Fortuné a fait savoir que quatre d’entre eux, prétendant apparemment à la magistrature suprême de l’État à la prochaine course présidentielle, se voient tout simplement mis en quarantaine. Parmi ces écartés, il cite notamment l'ex-sénateur Moïse Jean Charles, le sénateur Antonio Cheramy alias Don Kato, l’homme d’affaires, Réginald Boulos, celui qui prétend être la 3e voie.

Parallèlement, M. Fortuné a plaidé pour la mise en place d’un dispositif sécuritaire devant garantir la reprise normale des activités scolaires dès ce lundi 7 octobre. Un secteur de la vie nationale, soulignons-le, paralysé depuis tantôt trois semaines. Il plaide en même temps pour que la police prenne toutes les dispositions nécessaires afin de garantir la sécurité des manifestations de rue.

L'édile des Cayes dénonce au passage Réginald Boulos qui, dit-il, avait annoncé la violence et de fait, a financé les casses, le déchoucage, les pillages et le vandalisme enregistrés, lors de la manifestation du vendredi dernier qui, reconnaît-il, avait drainé beaucoup de monde.   

 Alix Laroche Source HPN

 

Animateur (s)

Anne Merline Eugene's picture
La Mafia existe
1 year 11 months ago
Jacques Adler Jean Pierre's picture
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 years 11 months ago