SMCRS/Insalubrité: Magalie Habitant en attente des équipements

Posted
2 years ago
Last updated
2 years ago
898 views
Time to
read
2’

La directrice du SMCRS a justifié l’inefficacité de l’institution qu’elle dirige par un manque de matériel. « A mon arrivée j’ai trouvé un camion bascule, 2 roll-off et 2 compressifs. J’ai dû intervenir pour réparer 4 autres compressifs.

Elle n’est pas en mesure de fournir des détails sur le budget alloué à l’institution qu’elle dirige ni sur sa ventilation car elle ne se trouve pas dans son bureau. Elle ne peut pas non plus indiquer le volume en m3 de déchets produits dans la zone métropolitaine et le volume collecté par le Service métropolitain de collecte des résidus solides (SMCRS). Magalie Habitant, directrice de cette institution, sait toutefois que l’institution qu’elle dirige a besoin de 30 camions bascule, 2 loaders et 3 backhoe loaders pour constituer une « flotte » afin d’endiguer l’insalubrité dans la zone métropolitaine d’ici la fin de l’année. Elle intervenait à la matinale de Magik9 ce lundi. 
La directrice du SMCRS a justifié l’inefficacité de l’institution qu’elle dirige par un manque de matériel. « A mon arrivée j’ai trouvé un camion bascule, 2 roll-off et 2 compressifs. J’ai dû intervenir pour réparer  4 autres compressifs. Ces 6 ont été achetés durant l’administration de Préval en 1999. Maintenant, on fonctionne avec 3 camions bascule et 3 roll-off, 1 backhoe loader et 1 loader. Le peu de matériel dont nous disposons ne nous permet pas de couvrir toute la région métropolitaine d’une traite. Il faut procéder par roulement », détaille-t-elle, soulignant qu’elle avait pallié ce manque de matériel en louant des équipements chez des fournisseurs privés. « Ils ne veulent plus louer leurs équipements car 2 camions bascule ont été volés. Ces camions ont été récupérés en République dominicaine et l’auteur de ce forfait a été arrêté », indique-t-elle. Magalie Habitant compte sur des équipements commandés par le gouvernement afin que le SMCRS puisse remplir sa mission convenablement. 
Magalie Habitant n’a pas mis sa langue dans sa poche pour critiquer la mairie de Port-au-Prince qui, selon elle, ramasse les déchets mais ne prend pas le soin de les déverser à la décharge de Truitier. « Ils déchargent les compressifs n’importe où. La mairie de Port-au-Prince utilise un terrain libre entre les rues Joseph Janvier et Saint-Honoré pour jeter les immondices ramassées. Il y a des photos circulant sur les réseaux sociaux qui le prouvent », dénonce-t-elle, plaidant pour une coordination des mairies de la zone métropolitaine et l’institution qu’elle dirige pour mieux gérer l’assainissement de la capitale. Magalie Habitant dénonce aussi des firmes d’assainissement du secteur privé qui déversent des ordures au niveau de l’avenue N.
Plus loin, Mme Habitant plaide pour un changement de comportement au sein de la population. « Le gouvernement va acheter du matériel certes, mais il faut éduquer la population pour que les gens comprennent qu’ils ne doivent pas jeter les ordures n’importe où », plaide-t-elle, évoquant des zones comme Poste Marchand ou encore la place Canapé-Vert où 2 interventions par jour ne suffisent pas. « A chaque fois qu’on y retourne, c’est comme si rien n’avait été fait auparavant », illustre-t-elle. 
Par ailleurs, la directrice du SMCRS promet à la population que la capitale sera propre d’ici le 1er janvier 2018. « On a initié des pourparlers avec des fournisseurs pour la location du matériel afin d'y parvenir. Les résultats seront visibles dès cette semaine », assure-t-elle. 
Jean Daniel Sénat source Le Nouvelliste

Tags: 

Animateur (s)

Anne Merline Eugene's picture
La Mafia existe
1 year 11 months ago
Jacques Adler Jean Pierre's picture
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 years 11 months ago