Pas d'ambiance au Champ de Mars pour le carnaval

Posted
1 month ago
Last updated
1 month ago
5694 views
Time to
read
2’

Char brule Stade Sylvio Cator

Le Champ de Mars, réservé au défilé des trois jours gras du carnaval national de cette année, ne présente ni l’image ni l’ambiance d’un lieu qui attend la fête la plus populaire du pays à moins de 48 heures de son lancement. Au stade Sylvio Cator, chantier de construction des chars allégoriques et musicaux, le constat n’est pas différent. Le carnaval national, maintenu après deux journées d’incidents majeurs, se prépare dans le noir.

3 heures 25 p.m. Des colonnes de fumée noire s’élèvent au ciel. Des pneus sont en feu à l’avenue de la République au Champ de Mars. Des dizaines de militants, chauffés à blanc, manifestent contre l’organisation du carnaval national qui doit se réaliser les 23, 24 et 25 février prochains. L’avenue de la Liberté, la rue Saint-Honoré, l’avenue Magloire Ambroise, entre autres, sont jonchées de cailloux et de tessons de bouteilles.

 Vers 5 heures des tirs sporadiques entendus dans l’aire de la plus grande place publique du pays créent la panique. « Nous ne danserons pas ce carnaval que veulent organiser ces corrompus dans un moment où les familles haïtiennes sont aux abois, les cas de kidnapping pullulent et la vie chère fait rage», a déclaré le militant Willy Adrien qui lance une menace aux artistes attendus au défilé des trois jours gras.

À moins de 48 heures des festivités carnavalesques, on ne peut pas affirmer que les préparatifs vont bon train. Aucune reconstruction de stand. Le journal n'a constaté ni planche, ni poteau métallique encore moins de charpentier à pied d’œuvre. A la place des coups de pioches, des ABA Jovenel Moïse, « nou pa nan kanaval » retentissent.

Au stade Sylvio Cator, l’ambiance est similaire. Le chantier de construction de chars allégoriques et de chars musicaux est absent. « À pareille époque, c’est le sound check qu’on fait, ce sont les dernières couches de peinture et de designs qu’on applique », se souvient un artisan rencontré au stade Sylvio Cator. Il indique que le seul char qui se trouvait sur le site a été incendié le mercredi 19 février par des manifestants qui se revendiquent de la Police nationale d’Haïti (PNH). Trois camions, dont deux remplis de matériel de sonorisation et deux génératrices, ont été aussi incendiés par ces policiers qui exigent la mise sur pied du syndicat de la PNH et la réintégration de cinq frères d’armes révoqués.

Le journal a constaté six chars au stade. Il s’agit des chars privés qui ont été utilisés durant les dimanches précarnavalesques. Le journal a aussi constaté que le Dj Ben Constant embarquait pour les Cayes. Le Nouvelliste a tenté vainement d’entrer en contact avec les membres du comité organisateur du carnaval qui doit se dérouler sur le thème « An n pote kole pou Ayiti dekole ».

Les groupes musicaux : Rockfam Lame a, Barikad Crew, Buzz, Kreyòl La, Boukman Eksperyans, Djakout, T-Vice, Ekip, Roody Rood Boy, Mass Konpa, Zikòs/Eya eya, Rèv sont attendus au Champ de Mars pour mettre la couleur. Pour la première fois, aucune annonce n’a été faite au sujet du nombre de policiers devant assurer la sécurité des carnavaliers. Les agents de l'ordre avaient menacé de boycotter l’organisation du carnaval si leurs revendications susmentionnées ne sont pas satisfaites. Notons que le périmètre du Champ de Mars a été bien sécurisé par des patrouilles d’agents de l’UGPNH, de CIMO et de l’UDMO.

Edrid StJuste source Nouvelliste

Animateur (s)

Anne Merline Eugene's picture
La Mafia existe
1 year 11 months ago
Jacques Adler Jean Pierre's picture
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 years 11 months ago