Yenniva Ménard, nouvelle étoile dans l’univers littéraire haïtien

Publié
5 mois ago
Dernière mise à jour
5 mois ago
6004 views
Time to
read
2’

Comme dit le vieil adage français «Tel père telle fille». Son père Emmanuel Ménard est écrivain, auteur de plusieurs ouvrages dont le verbe du silence et bréviaire de citations. Yenniva fait partie d’une famille où les mots s'installent confortablement et où les verbes se conjuguent à tous les temps. Yenniva Ménard est l’auteure du dernier ouvrage titré «Je veux votre Mari». Un texte qui a vu le jour en 2016 pour la première fois sur le site de Ayibopost. Suites aux différentes remarques, elle a décidé d'approfondir le sujet et l'offrir au grand public.

« Je veux votre mari», est un récit épistolaire de 12 lettres qui présente un échange entre une maîtresse audacieuse et une épouse assez singulière. Certains propos peuvent paraître choquants mais toujours à la limite du respect. 
Ce n'est pas un livre qui prêche ou rejette l'infidélité des gens. Mais un livre plutôt neutre. 
«Le but n'est pas que quelqu'un gagne. Je laisse le soin aux lecteurs de prendre leur position par rapport au déroulement de l'histoire», précise-t-elle

Yenniva, une jeune très avisée!

Yenniva est une jeune fille ordinaire, simple et très timide. Elle fait du micro son meilleur ami. Ce qui l'aide à devenir une très bonne oratrice. Ménard a été au Cours Privé de Raymonde Pierre et au Collège Marie-Anne pour ses études classiques. Et actuellement étudiante finissante en Sciences Juridiques à l'université Quisqueya. 
Elle est l'une des rares écrivaines qui osent aborder des sujets qui paraissent tabous dans la société haïtienne. 

Une amante du livre

À l'âge de 14 ans, elle éprouve un amour démesuré pour les livres. «Les fleurs du mal» de Charles Baudelaire, c'est un ouvrage qui a marqué son adolescence et depuis lors elle s'est tournée vers les auteurs comme Pablo Neruda. 
Elle n'imagine pas sa vie sans les livres. « Lire pour moi, c'est voyager et découvrir. C'est grandir aussi à travers des mots et des expériences qui ne sont pas les miens mais qui auraient pu l'être», ainsi définit elle la lecture.

Son père Emmanuel Ménard est son premier modèle dans ce champ littéraire. Jean Racine avec son ouvrage Andromaque mais aussi l'audace de Guy Des Cars qui ne cessent de l'impressionner.

Pour elle, le monde littéraire est le seul endroit où l'on peut tout dire. Où tout semble permis et également on vous accepte comme vous êtes. Lire c'est se nourrir quotidiennement 
«Sincèrement, je lis beaucoup. Je pense que c'est le meilleur moyen de continuer à nourrir cette passion et aussi à développer ce talent qu'est l’écriture》déclare Yenniva Ménard, native de Port-au-Prince. 

Elle s'accroche énormément à la poésie parce qu'elle dit plus qu'un roman. Et adore  beaucoup les romans d'aventures, policières et essaie de se retrouver à travers les récits épistolaires notamment les lettres de Madame de Sévigné

Une écrivaine pleins de rêves

Pour son ouvrage, elle souhaite qu'il fasse le tour du monde et qu'on le prenne comme une véritable référence. Une jeune qui veut dire non à l'hypocrisie et encourage les gens à assumer leur choix.«Je voudrais que la société cesse de parler à voix basse d'un sujet aussi présent et actuel autour de nous. Mais aussi que les personnes concernées puissent assumer leur choix », espère l'étudiante en sciences juridiques. 

Du haut de ses 23 ans, elle veut marquer toute sa génération que ce soit par ses écrits ou autre. L'écrivaine encourage les jeunes à faire de la lecture leur boussole
«Je leur dirai que lire, c'est le meilleur moyen de s'évader et de grandir. C'est également le chemin de forger l'esprit et de  faire face à la réalité»  Elle continue dans la même veines «Il faut tout faire avec passion et détermination pour qu'un jour ne pas simplement accomplir son rêve mais le dépasser», conseille-t-elle. 

Yenniva Ménard veut faire une carrière d'écrivaine et souhaite devenir avocate. Elle n'écarte pas aussi les sacrifices énormes à consentir. 

Billy Gervé

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 3 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 4 mois ago