“Urgence de lire” ! Un pari sur le livre...

Publié
1 mois ago
Dernière mise à jour
1 mois ago
1542 views
Time to
read
2’

L’ONG Coopération Education Culture (CEC) a lancé, en partenariat avec la Direction Nationale Du Livre (DNL), la Fondation Connaissance et Liberté (FOKAL) et le Centre Pen Haïti; une nouvelle phase du programme “Urgence de lire” dans le but de favoriser l’accès à la lecture aux jeunes. Lors d’une conférence de presse, le jeudi 19 septembre 2019, les responsables du programme ont rappelé l'importance de la littérature dans la construction de l’imaginaire et du livre dans le développement du pays. Cette étape du programme devra renforcer des bibliothèques de la société civile et de certains établissements scolaires. Les différentes actions devront permettre sur le long terme, la création d’un réseau de bibliothèques sous le label “Urgence de lire” à travers le pays.

L’action “Urgence de lire” est lancée une année après le séisme de janvier 2010, par l’ONG Coopération Education Culture (CEC) en partenariat avec la DNL en Haïti, les Éditions Mémoire d’Encrier et le support de la Wallonie Bruxelles International (WBI). La démarche aura permis d’apporter le livre dans des milieux difficiles d’accès. Les initiateurs ont semblé miser sur le livre, comme investissement dans l’avenir, la citoyenneté et le vivre-ensemble. Une première phase a donc permis à environ 200 espaces de recevoir des livres, des animations et la présence de quelques écrivains. 

“Urgence de lire” invite à placer le livre au coeur des préoccupations sociales. Démocratiser la lecture, agir sur l’imaginaire collectif,  sont les paris que cette société doit faire. Au delà des initiatives sporadiques, une politique de la lecture doit être mise en place. La nation devra à un moment de la durée, comprendre que chaque livre ouvert est un portail vers le développement. Les actions du programme doivent permettre aux initiateurs et partenaires d’identifier des bibliothèques à renforcer et arriver au bout de 5 années à créer un réseau de bibliothèques, labellisé “Urgence de lire”. Ces espaces de lecture sélectionnés bénéficieront  de formation en gestion de bibliothèque et en animations autour du livre.

Plusieurs éditeurs d’Haiti et d’ailleurs, tels que : C3 éditions, Les ateliers du Jeudi soir, Zulma, Vents d’ailleurs, Mémoire d’Encrier, Actes Sud, Philippe Rey ... se proposent de fournir aux bibliothèques bénéficiaires des livres afin d’alimenter leurs fonds. Cette initiative semble avoir trouvé la bénédiction de beaucoup d’institutions intervenant dans le domaine du livre. Certaines fourniront des livres, d’autres des formations, d’autres encore faciliteront les échanges avec les écrivains. Le pari paraît audacieux : Miser sur le livre pour écrire le lendemain de la nation !

Le programme “Urgence de lire” devra cohabiter et agir avec un paradoxe qui touche ce pays.  Comment expliquer l’inexistence de politique de lecture clairement définie sur cette terre, qui compte pourtant tellement d’écrivains ? Nos faiseurs de livres sont internationalement reconnus. Souvent plus à l’étranger qu’en Haïti. Combien de bibliothèques comptent nos quartiers ? Lire offre-t-il la possibilité de sortir du seuil de la pauvreté ? Il ne reste qu’à espérer au bout de ce pari que le livre deviendra une arme pour les jeunes en quête de bien-être. Et que les livres seront d’assez gros calibre pour aller vers l’autre et se projeter dans le monde.

 

Ricardo Nicolas

Journaliste culturel 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 6 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 6 mois ago