Les sites d’urgence et de secours

Posted
2 weeks ago
Last updated
2 weeks ago
7251 views
Time to
read
2’

Trois jours avant la tenue du carnaval national qui se réalisera les 11, 12 et 13 février autour du thème « Ayiti sou wout chanjman », la ministre de la Santé, la première dame et la directrice du Bien-être social et de recherches, respectivement Marie Gréta Roy Clément, Martine Moïse et Arielle Jeanty Villedrouin, lors d’une conférence conjointe, ont annoncé les derniers dispositifs mis en place pour assurer la prise en charge des victimes de cette manifestation populaire. La cartographie des sites a été présentée.

Le Dr Marie Gréta Roy Clément a fait savoir que cette année 13 postes médicaux sont mis à la disposition des carnavaliers en cas de malaise ou d’accidents. Sur tout le parcours il y aura des postes fixes et trois postes médicaux avancés (PMA). Les points médicaux seront identifiables par une pancarte visible mesurant huit pieds de haut.

« Sur le stand de la première dame, situé à l’angle de la rue Capois et de l’avenue Ducosse, il y aura un poste médical. Celui-ci peut assurer la prise en charge des cas nécessitant une intervention mineure. Il sera doté de lits d’observation et de spécialistes pouvant assurer la prise en charge des cas les plus compliqués.

En face de l’hôtel Le Plaza, le kiosque Occide Jeanty hébergera le deuxième poste médical avancé. De même que le troisième PMA qu’on trouvera sur la place Pétion, il est catégorisé niveau deux. Ces petits hôpitaux sont installés dans le but d’éviter de congestionner les hôpitaux », a-t-elle indiqué, assurant que depuis le stade Sylvio Cator jusqu’à la Faculté de médecine et de pharmacie, les postes de soins d’urgence seront sur tout le parcours du carnaval. Des ambulances en périphérie seront aussi disponibles.

Outre les postes médicaux fixes et avancés, plusieurs hôpitaux servant de centre de référence desserviront la population. Elle cite « l’Hôpital de l’université d’Etat d’Haïti, l’Hôpital université La paix, le centre hospitalier Eléazar de Pétion-Ville, OFATMA, les trois hôpitaux communautaires de référence (Bon-Repos, Carrefour, Beudet), le centre de santé de Portail Léogane, centre de santé Aurore du Bel-Air, hôpital la Renaissance, Hôpital Saint Marie à Lalue et la maternité Isaïe Jeanty.»

Pour sa part, la première dame de la République, Martine Moïse, a annoncé que son stand servira de refuge pour les enfants égarés. Si aucune réclamation n’est faite dans les 2 heures qui suivront, les enfants seront remis à la direction du Bien-être social. Profitant de l’occasion, Martine Moïse a lancé un message prônant un carnaval sans violence. Elle invite les femmes à se protéger fin d’éviter les maladies sexuellement transmissibles et une grossesse non désirée.

Abondant dans le même sens, la directrice du Bien-être social, Arielle Jeanty Villedrouin, exhorte les jeunes filles à éviter les rapports sexuels non protégés. Son message a été orienté surtout en faveur de la protection des enfants.

Edrid St Juste Source Le Nouvelliste