Le prix « Artisan de l’année » est relancé

Publié
1 mois ago
Dernière mise à jour
1 mois ago
1357 views
Time to
read
1’

Les organisateurs de la foire « Artisanat en fête » ont annoncé, le vendredi 9 novembre 2018, la reprise du concours l’« Artisan de l’année ». Cinq artisans seront retenus, sur l’ensemble des participants, par un jury composé de cinq membres choisis par les partenaires de la foire pour désigner les heureux gagnants. Une semaine au moins après l’évènement, une cérémonie de remise des prix sera organisée pour consacrer sous le feu des projecteurs l’artisan qui s’est surpassé au point de taper dans l’œil du jury et d’apporter un plus à ce métier dans le pays.

Pour le rédacteur en chef du Nouvelliste, Frantz Duval, sera gagnant l’artisan qui réunit ces critères : la créativité affichée, l’innovation démontrée, le niveau de standard respecté et le potentiel commercial des produits exposés. Ce prix vient encourager l’excellence, l’audace et l’innovation des artisans passionnés qui ont passé toute une année à travailler. Il offrira une visibilité hors prix aux prochains gagnants.

Le prix « Artisan de l’année » aura une double portée, a poursuivi Frantz Duval. Il s’agit dans un premier temps de mettre en lumière le génie créateur d’un artisan en lui accordant des interviews sur ses œuvres et son atelier de production : « on va mettre le spotlight sur le gagnant pour que le public puisse le connaître un peu plus et décupler ses ventes pendant toute l’année ». Ensuite, il y aura une récompense pécuniaire : « Nos partenaires donneront une contribution qui va constituer le prix à remettre au gagnant », a détaillé M. Duval, qui rappelle l’objectif premier de « Artisanat en fête » qui est de promouvoir le savoir-faire des femmes et des hommes du secteur de l’artisanat et libérer le potentiel d’innovation des métiers.

Une autre mention spéciale sera décernée aux artisans qui font de la récupération, nous dit Frantz Duval. Car les organisateurs veulent mettre un accent particulier sur cet aspect de la production artisanale locale qui comprend fort bien cet adage : rien ne se perd, tout se transforme. Ce prix spécial va récompenser la capacité de ces artisans à se projeter en agissant sur le coût de production, sur les prix et l’environnement.

Ricardo Lambert source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
7 mois 3 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
1 année 8 mois ago