Jacmel a organisé son carnaval avec succès

Publié
3 semaines ago
Dernière mise à jour
3 semaines ago
1827 views
Time to
read
2’

Carnaval Jacmel 2019

Malgré les nombreuses incertitudes et opinions controversées de différents secteurs liées à la conjoncture sociopolitique du pays, Jacmel a organisé sa 27e édition du carnaval, le dimanche 24 février 2019.

En prélude aux festivités carnavalesques, le bureau permanent du carnaval de Jacmel et la mairie de la ville ont pu réaliser à la salle de conférence municipale une série d'activités et de spectacles nocturnes le samedi 23 février.   

Exposition de masques, causeries sur l'art, le tourisme, la gastronomie de la région entre autres. Des séances scéniques de Juif-Errant ont été également tenues sur la place d'armes Toussaint Louverture de Jacmel. Rien que pour pouvoir mettre les visiteurs et les Jacméliens  dans l'ambiance du carnaval avant même le jour J.

Si la participation du secteur privé a été faiblement remarquée avec moins de 5 stands construits sur le parcours habituel du carnaval sur l'avenue Barranquilla, les espaces occupés chaque année pour installer des stands, non utilisés cette année, ont été profitables à des milliers de carnavaliers d'horizons divers. 

Le bureau permanent du carnaval de Jacmel avait donné le coup d'envoi du carnaval national de la ville aux environs de midi.

C'est par un discours rassembleur et hospitalier que Marky Kessa, maire titulaire de Jacmel, avait lancé officiellement les festivités du carnaval. À la lumière du thème choisi,  « Kanaval rekonsilyasyon, yon lòt Jakmèl posib », le premier citoyen de la ville a montré aux spectateurs l'importance de garder les acquis culturels de Jacmel en dépit des moments difficiles auxquels Haïti se trouve confrontée.

Si plusieurs communes de l'Ouest, dont Port-au-Prince, Croix-des-Bouquets ont annulé leur carnaval pour des raisons sociopolitiques et sécuritaires, la commune de Jacmel avait accueilli à bras ouverts plusieurs plusieurs milliers de gens pour la plus grande manifestation culturelle du pays.

Plusieurs groupes mascarades en provenance d'une vingtaine d'associations d'artisans ont défilé sur le parcours officiel. En majorité, les masques représentent différents fruits de mer et sites touristiques du Sud-Est entre autres.  Une troupe de danse du Théâtre national d'Haïti ayant à sa tête son directeur général, Yves Pénel, a offert aux étrangers et aux Jacméliens une prestation pendant quelques minutes devant le stand officiel. Leur prestation a été chaudement applaudie par le maire Marky Kessa et le ministre de la Culture et de la Communication, Jean-Michel Lapin, des sénateurs de la République Joseph Lambert et Dieupie Chérubin, élus du Sud-Est.

La deuxième partie du programme a été réservée aux bandes à pied. Bien qu'on avait assisté à des temps morts, 14 bandes à pied ont eu l'occasion de défiler sur le parcours officiel en attendant impatiemment chacune son tour afin de passer devant le stand officiel, un endroit très décisif pour chacune d'elles.

On peut souligner quatre d'entre elles  qui ont marqué très fort leur passage et ont rehaussé l'éclat de cette festivité annuelle : : Bagèt Magik, Fresh Style, Bèl Plezi et Fresh-Up Band.

La troisième partie a été bel et bien réservée aux groupes musicaux, dont Invincibles, Hot Men Rap, 45 Soldiers. Trois chars allégoriques n'ont pas eu l'opportunité de boucler leur parcours faute de temps. 

Par ailleurs, sur le plan sécuritaire, beaucoup d'unités spéciales de la Police nationale d'Haïti (PNH) étaient venues prêter main-forte, notamment Corps d'intervention et de maintien d'ordre ( CIMO), Police touristique ( PoliTour).

Le bureau du carnaval a clôturé le carnaval national à 10 heures 20 p.m. Or, la clôture devait être faite à 6 heures PM.

Claudy Belizaire source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
10 mois 3 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
1 année 11 mois ago