Sans Frontières présente les perspectives de l’année 2018.

Publié
2 années ago
Dernière mise à jour
2 années ago
6653 views
Time to
read
2’

Sur le set de Sans Frontières

La nouvelle saison de l’émission à succès Sans Frontières a débuté cette semaine avec les Perspectives de l’année 2018. En effet,  le professeur Fernando ESTIME a tenu à faire le point sur les grands événements et principaux foyers de crise qui auront probablement à marquer l’année 2018.

Parmi les différents points abordés lors de cette sortie de Sans Frontières, on peut citer le dossier nucléaire de la Corée du Nord, le match couperet pour l’hégémonie régionale entre la République Islamique  d’Iran des Ayatollahs et le Royaume d’Arabie Saoudite (Gardien des lieux saints de l’islam), le Statut de Jérusalem, les élections présidentielles à venir au Venezuela et en Russie,  la qualification de l’équipe féminine d’Haïti pour la coupe du monde U-20 ainsi que le Mondial 2018 en Russie.

L’année 2018 risque d’être chaude à l’international crache tout de go le présentateur de Sans Frontières. La Corée du Nord multiplie ses tests balistiques et nucléaires. La dissuasion nucléaire est la seule voie possible du point de vue des dirigeants Nord-coréens. C’est une question de survie du régime qui se voit encerclé  avec la présence de près de 18 000 soldats américains en Corée du Sud et une base militaire américaine au Japon. La Corée du Nord craint le pire et se prépare donc en conséquence avec ses missiles balistiques de longue portée capables d’amener (en théorie) à Washington D.C. des têtes nucléaires.

La bataille rangée entre la République Islamique  d’Iran des Ayatollahs et le Royaume d’Arabie Saoudite du Prince Mohammed Bin Salman pour l’hégémonie regionale risque de mettre un peu plus le feu au Moyen-Orient.  L’Arabie saoudite se voit en leader des sunnites et l’Iran en défenseur des musulmans chiites qui sont fortement présent en Irak, en Iran, au Liban, au Yémen, au Qatar, et Bahreïn. Et dans ce match couperet pour l’instant c’est l’Iran qui mène.

En plus, le talentueux professeur s’est penché sur le terrorisme international. La lutte contre le terrorisme international est un combat de longue haleine a-t-il fait remarqué. Malgré les pertes subies par l’Etat Islamique en Irak et en Syrie, l’organisation garde encore du répondant en établissant de nouveaux « pieds à terre » dans des pays en faillite comme l’Afghanistan. Notons qu’en Afghanistan le gouvernement  ne contrôle que 40% du territoire. En plus des talibans, les autorités de Kaboul doivent faire face à la présence accrue des sympathisants de l’Etat Islamique et d’autres groupes du même acabit.

Néanmoins, comme l’a si bien fait remarqué le Monsieur International de la Télévision Caraïbes, il faut un peu de tout pour faire un monde, il faut de tout pour faire un beau monde et donc en 2018, on aura l’occasion de vibrer pour des choses positives et plus légères comme la Coupe du Monde de football en Russie avec les Neymar, Messi, Ronaldo, Isco et la participation de l’équipe féminine d’Haïti au mondial U-20 en France.

La Télévision Caraïbes avec cette nouvelle saison de Sans Frontières se place un peu plus au Zénith de la télédiffusion en Haïti et Fernando ESTIME confirme, si besoin en était, sa maitrise aiguisée des dossiers internationaux. Définitivement, le Monsieur International est Sans Frontières.

Evens CARRIERE

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 11 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 11 mois ago