Dieudonné Fardin, passeur militant

Publié
1 année ago
Dernière mise à jour
1 année ago
4593 views
Time to
read
4’

Dieudonne Fardin

Dans une première vie il s’appelait Louis-Marie Benoit Pierre, beaucoup ne le savent pas ou l’ont oublié, tant la mythologie de Dieudonné Fardin, journaliste, éditeur et écrivain, est anthropophage.

L’histoire de Dieudonné Fardin a débuté à Port-de-Paix, sa ville natale, à la fin des années 50. Avec des camarades qui l’appellent encore aujourd’hui « Ti Ben », élèves au Lycée Tertulien Guilbaud - premier Lycée mixte de la République – il crée le Mouvement pour la régénération du Nord-Ouest. Ils sont passionnés de littérature, de cinéma et fondent un hebdomadaire « Le Petit Samedi Soir » ; ils avaient lu le Petit impartial, journal établi dans la capitale dans lequel publient de grands intellectuels comme Philippe Thoby Marcelin, Jean Fouchard ou Jacques Roumain.

 

A l’époque, Dieudonné Fardin a déjà publié son premier recueil de poèmes qu’il a fabriqué sur une machine miméographique, avec la bienveillance de la directrice de la Bibliothèque municipale qui est aussi la secrétaire du directeur du Lycée. C’est avec cette même machine qu’est imprimé le journal. Lui et ses camarades font le tour de la ville pour vendre « Le Petit Samedi Soir » à chaque publication.

Dieudonné Fardin imprimera le manifeste du Parti de l’Entente Populaire, PEP, marqué à gauche, créé et dirigé par Jacques Stephen Alexis. Il est membre d’une cellule de ce parti à Port-de-Paix. Nous sommes à l’époque des invasions et le pouvoir commence à inquiéter le Petit Samedi Soir et les activités du Mouvement pour la régénération du Nord-Ouest qui va de plus en loin dans ses actions et décisions. Ils font venir à Port-de-Paix des conférenciers de différentes régions du pays, notamment du Cap, ils mettent à l’honneur des auteurs créolophones, ce qui était extrêmement rare à l’époque, ils créent une radio, la Place Cappoix, en l’honneur de Capois la mort, originaire de Port-de-Paix. Le buste de Capois la mort qu’ils avaient fait fabriquer est encore sur cette place.

Dieudonné Fardin est en contact avec Jacques Stephen Alexis, il raconte dans le récent film, d’Arnold Antonin sur le célèbre écrivain assassiné, comment il a raté son rendez-vous avec lui lors de son débarquement près du Môle-Saint-Nicolas en 1961.

Ce qui devait arriver arriva. Les animateurs du Mouvement pour la régénération du Nord-Ouest sont dénoncés par le préfet et le commandant de département.

« Le Petit Samedi Soir » reprend du service à Port-au-Prince où Dieudonné Fardin vit et travaille comme professeur de français et de littérature. Engagé en littérature et en politique, il révèle quasiment tous ceux qui occuperont le haut du pavé dans ces domaines, Jean Dominique, Gérard Gourgue, Grégoire Eugène, Jean-Claude Fignolé, Michel Soukar, Dany Laferrière, Frankétienne, Frantz Bataille, Pierre Clitandre, Jean-Robert Hérard, Théodore Achille, pour ne citer que ceux-là. Les Cahiers du Petit Samedi Soir ont été pendant longtemps un espace théorique fourni et crédible cité par des chercheurs haïtiens de la diaspora et des chercheurs étrangers.

Dieudonné Fardin est un passeur, avec toute la générosité que le mot peut contenir. Les Editions Fardin, fondées en 1964 est l’une des plus anciennes maisons d’édition encore en activité et l’une des plus grandes également en termes de nombre de titres publiés, toutes catégories confondues. Elle est spécialisée dans la reproduction des œuvres anciennes de la littérature haïtienne. C’est grâce aux Editions Fardin que certaines œuvres ont aujourd’hui le statut de « classique », statut qui s’acquiert, entre autres, par la confiance renouvelée d’un éditeur dans le contenu.

Le corpus littéraire et scientifique haïtien est confronté au problème de l’indisponibilité des titres. Les ayants droit ne sont souvent pas intéressés à faire le suivi qu’il faut, peu importe l’importance du texte et la demande qu’il suscite. Certains textes importants faisant partie du domaine public sont indisponibles également. Nous n’évoquerons pas dans cet article les nombreuses raisons qui expliquent ces choix. Fardin sera le passeur qui redonnera du lustre à des perles des lettres haïtiennes enterrées dans la poussière des bibliothèques fermées

« Les Editions Fardin » c'est la seule entreprise à toujours proposer certains joyaux de la production haïtienne comme le Dictionnaire géographique et administratif d’Haïti de Semexan Rouzier publié en 1892, pour ne citer que celui-là.

En 1995, Haïti a réintégré la Convention de Berne de laquelle elle s’était retirée en 1942 et qui fixe la durée des droits patrimoniaux à cinquante ans après la mort de l’auteur. Le décret sur les droits d’auteur d’œuvres littéraires, scientifiques et artistiques de 1968 disposait que la durée des droits patrimoniaux était de 25 ans après la mort de l’auteur. Le décret de 1968 a facilité la publication de bon nombre de titres par Fardin, à un prix abordable. Les étudiants, lecteurs en général, savent ce qu’ils doivent aux Editions Fardin. L’œuvre de Jacques Stephen Alexis par exemple aurait peut-être échappé à bon nombre sans les Editions Fardin. Dieudonné Fardin a toujours assumé avoir une édition populaire et fait le choix de privilégier la qualité du contenu. Il est resté pour une raison objective (sentimentale aussi peut-être) fidèle à l’impression miméographique, pour pouvoir vendre les livres à un prix abordable. Très abordable. Il ne s’est pas enrichi, il a enrichi les bibliothèques et les lecteurs.

Dieudonné Fardin est l’auteur de « Histoire de la littérature haïtienne » qu’il divise en quatre périodes : Les Pionniers (1804-1860) ; L’Ecole Patriotique (1860-1898) ; l’Ecole Eclectique (1898-1915) ; l’Ecole Nationale (1898-1915) dans lequel il passe en revue toute l’œuvre haïtienne produite de 1804 à 1915, les contextes, les tendances, les parentés littéraires, la réception à travers les périodes. Cette vue panoramique, sans prétention, est utile pour comprendre l’évolution de la littérature haïtienne, ce qu’elle fut en termes de prétention et de revendications. Ce travail se veut un guide, un ensemble hiérarchisé de courants de pensées, porteurs de valeurs intellectuelles, esthétiques et morales qui assurent avec la formation, la préservation, la transmission et l’enrichissement d’une génération à l’autre, de l’identité humano-haïtienne.

En 2014, Dieudonné Fardin a republié « Mon poème de chair », son recueil de 1972 constitué de trois cahiers : Les grandes orgues ; Aux saisons de moi-même ; La femme aux yeux qui parlent. Amoureux, nostalgique, on retrouve dans ces textes de grands accents romantiques, l’auteur rêve, idéalise, et l’être aimé est au cœur de tout.

« Tu es revenue

chargée de nuits creuses

et de jours lumineux

ton regard paré de tout l’amour du monde »

L’allée des tombeaux, publié en 2009 par Dieudonné Fardin est, pour reprendre le titre de Cioran, « un exercice d’admiration », et l’expression de l’indignation de l’auteur face à l’impunité. Il y rend hommage à de grandes personnalités disparues entre 1979 et 2014. « Il flotte sur la ville endormie un parfum de scandale et de cadavres pourris », écrit-il pour commencer le texte en hommage à Jean Dominique titré « Jando ».

Toutes les femmes sont belles est le titre de son dernier recueil paru en 2010. Il y est fidèle à sa conception de la poésie et du poète qui est ; « celui qui se surprend à rêver. Qui tombe amoureux de son rêve, le vit en le matérialisant dans un langage qui est souvent la réverbération de la dualité d’une conscience réflective (…) »

Dieudonné Fardin est l’un des deux invités d’honneur de Livre en folie 2018, pour l’ensemble de son œuvre comme éditeur, poète, passeur militant.

Frantz Duval source Le Nouvelliste

Author

Frantz Duval collabore au Nouvelliste depuis 1985. Il a une grande histoire de fidélité et de passion avec Le Nouvelliste où il a occupé les postes de responsable Création et Interactivité à partir de 2002 et de responsable de la section Economique à partir de 1994. Directeur de publication de Ticket et...

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 4 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 5 mois ago