Un cocktail pour la 24e édition de Livres en folie

Publié
1 mois ago
Dernière mise à jour
1 mois ago
1748 views
Time to
read
3’

Dieudonné Fardin

Le compte à rebours a déjà commencé pour la 24e édition de Livres en folie. Ce mardi, les organisateurs ont offert le traditionnel cocktail en l’honneur des invités d’honneur : la romancière Emmelie Prophète et l’éditeur Dieudonné Fardin. Des dizaines d'écrivains en signature, des responsables de maisons d’édition, partenaires, des fidèles lecteurs, bref, le gratin du monde littéraire a été remarqué dans cette soirée spéciale, organisée dans les jardins du Mupanah. « Cette traditionnelle soirée rend hommage non seulement à nos invités d’honneur mais aussi aux différents auteurs qui seront en signature cette année », a fait savoir tout de go Frantz Duval, cheville ouvrière de la foire de la Fête-Dieu.

Comme il est devenu une habitude, deux invités d’honneur composent l’affiche de Livres en folie cette année. Un homme et une femme. Une jeune et un ancien jeune. L’écrivain Emmelie Prophète et l’éditeur Dieudonné Fardin. Très impliquée dans l’organisation de plusieurs éditions de Livres en folie, Emmelie Prophète n’a pas caché sa joie d’être l’une des invités d’honneur de cette 24e édition. Dans ses propos de circonstance, l’intéressée a rappelé qu’elle a grandi dans le rêve de Livres en folie. « C’était extraordinaire d’avoir imaginé un évènement où le livre soit vendu à meilleur marché », estime-t-elle. Emmelie Prophète a invité le public à se procurer ses ouvrages et ceux de Dieudonné Fardin. « J’en ai une dizaine , notamment mes deux derniers : « Un ailleurs à soi », paru chez Mémoire d’encrier, et « Sol et si », paru chez C3 éditions », a-t-elle fait savoir.

Pour sa part, Dieudonné Fardin s’est félicité d’avoir été choisi comme invité d’honneur de la 24e édition de LEF. « Voici qu’au crépuscule de ma vie, malgré moi, je suis propulsé, tout feu tout flamme, sur la scène nationale, sous les projecteurs indiscrets et la complicité de mes amis de la presse », a-t-il déclaré, non sans souligner qu’il a toujours ambitionné de vivre dans un semi-anonymat pour mieux servir.

Salué pour avoir ressuscité comme éditeur une bonne partie de la littérature haïtienne des XVIIIe, XIXe et XXe siècles, Dieudonné Fardin a rappelé que les livres ne vieillissent pas. « Ils restent jeunes parce que chaque génération apporte sa propre vision dans des pages que le temps n’arrive pas à user », a soutenu l’instigateur de la revue « Le Petit Samedi Soir ».

La Unibank organise, avec Le Nouvelliste, cet évènement littéraire dès le début. Cette foire, selon Guy Supplice, vice-président marketing de la banque, devient une institution. « Livres en folie a connu un parcours très élogieux », fait-il remarquer, égrenant les différents sites arpentés par la foire à mesure que l’affluence des visiteurs augmente. « Ce parcours n’aurait pas été possible sans les auteurs qui ont permis de pérenniser dans le temps cette institution », a-t-il avancé.

La foire est supportée depuis des lustres par le ministère de la Culture. Présent au cocktail de lancement, le titulaire de ce ministère, Guyler C. Delva, a souligné que LEF est devenue, depuis quelque temps, un grand moment d’échanges pendant lequel sont abordés des sujets qui nous élèvent et nous poussent à une réflexion sur nous-mêmes, sur notre pays tel que nous le concevons dans notre imaginaire. Lire, selon le ministre Guyler C. Delva, c’est célébrer la vie, la création. Le ministre a saisi l’occasion pour saluer les invités d’honneur, mais aussi les organisateurs de LEF et leurs partenaires. « Je voudrais vous dire que vous avez tout le support du ministère de la Culture et de la Communication », a-t-il assuré.

Le cocktail de lancement a également été l’occasion pour les organisateurs de la foire de supporter et renforcer des bibliothèques à travers l’initiative « Fonds de livres en folie ». Selon le directeur du Nouvelliste, Max Chauvet, ce fonds résulte de la collaboration des éditeurs. « Grâce à la participation de ces éditeurs, nous collectons des ouvrages chaque année à l’occasion des éditions. Nous les redistribuons ensuite à des bibliothèques qui nous ont fait la demande et qui répondent aussi à certains critères. Nous avons un comité d’évaluation qui sélectionne les bibliothèques qui méritent d’être retenus sur la liste des bénéficiaires », a expliqué Max Chauvet.

quatre bibliothèques ont été retenues cette année. Il s’agit, selon le directeur du Nouvelliste, de la bibliothèque Justin Lhérisson, de la bibliothèque communautaire de Furcy, de la bibliothèque de Cité Soleil et de la bibliothèque Michèle Tardieu de Pétion-Ville. Max Chauvet a expliqué que l’idée de ce fonds c’est de récolter le plus de livres possible et de les distribuer aux bibliothèques scolaires, municipales, etc. Car, argue-t-il, il y a un besoin pressant de lecture chez les jeunes.

Cette année, Livres en folie accueille 159 auteurs en signature. Pas moins de 1 828 titres seront disponibles à un prix spécial. La foire aura lieu le 31 mai et le 1er juin dans les jardins du Mupanah, au Champ de Mars.

Jean Daniel Sénat source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
2 mois 2 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
1 année 2 mois ago