Centenaire de Nemours Jean-Baptiste: trente personnalités du compas honorées

Publié
1 semaine ago
Dernière mise à jour
1 semaine ago
12934 views
Time to
read
2’

Hommage à Hans Mercier - Ansito

À l’occasion du centenaire de la naissance de Nemours Jean-Baptiste cette année, le ministère de la Culture et de la Communication a organisé une soirée d’hommage en l’honneur de celui par qui le Compas est rentré dans nos moeurs. Ouvert pour la circonstance, c’est le Triomphe qui a accueilli l'événement. L’occasion aussi, pour ledit ministère, d’honorer certaines des personnalités qui ont contribué au rayonnement de ce rythme musical.

Réalisée en l’honneur du feu Nemours Jean-Baptiste décédé le 18 mai 1985, mais aussi pour marquer le 63e anniversaire du Compas, la majeure partie de la soirée a été consacrée à la remise de plaques d'honneur à des personnalités ayant contribué au rayonnement du genre musical propre aux Haïtiens. Selon Joseph Guyler C. Delva, ministre démissionnaire de la Culture et de la Communication, le Compas est un mouvement, mais aussi une industrie qui emploie beucoup de gens, que ce soit en Haïti ou dans la diaspora. Il indique que cette musique tend à s’internationaliser : « Le Compas est présent dans pas mal d’espace, au niveau de groupes d'Haïtiens à Paris, même au Japon, aux États-Unis, un peu partout,» souligne Guyler C Delva. Le ministre démissionnaire croit également que les jeunes doivent s’approprier le mouvement pour que ce dernier se perpétue.

Animée par Paul Villefranche, la programmation de cet hommage a mis sur scène les danseurs Gaëlle et Clifford Jasmin de AyitiDans. Ils ont magnifiquement interprété une chorégraphie sur du Compas. La projection d’un reportage réalisé par Mario De Volcy avec le support de l'équipe technique de la Télévision nationale D'Haïti (TNH). Celui-ci a brièvement retracé le parcours musical de Nemours. Des jeunes de l'école de musique Nemours Jean-Baptiste et T-Saxs ont assuré l’animation musicale. Cependant, aucun groupe n’est venu marquer la soirée des notes de ce bon vieux rythme qu’affectionnent les Haïtiens.

Pour en revenir aux distinctions, elles étaient de deux ordres. Une catégorie attribuée à des groupes musicaux et une autre attribuée à des musiciens à titre individuel.

La liste des groupes honorés :

Magnum Band, T-Vice, Djakout #1, Bossa Combo, Tropicana, Skah Shah, Mizik Mizik, Zenglen, Tropicana, Tabou Combo, System Band, Coupe Cloue, Les Frères Déjean, Tropicana, Septentrional.

À titre individuel

Richard Duroseau, Boby Denis, Felix Lamy, Joseph Dumas Junior, Robert Martino, Henry Célestin, Mario De Volcy, Jean Herard Richard, Joseph Michel Martelly, Gracia Delva, Jacques Sampeur, Ansyto Mercier, Lionel Benjamin, Philippe Saint Louis, Jean Jean Pierre.

En parallèle, une exposition de tableaux de certaines personnalités ayant marqué cette tendance musicale, chacune à sa façon, a également été organisée. Celle-ci a eu lieu dans le hall menant à l’amphithéâtre principal où se déroulait cette soirée d'hommage.

Signalons que la soirée en question s’est déroulée en présence de plusieurs proches de Nemours, entre autres son fils Nemours Jean-Baptiste Junior. Néanmoins, toutes les personnalités honorées n'étaient pas présentes au Triomphe. Nombreux sont ceux à s'être fait représenter lors de la remise de leurs plaques. Parmi ceux à avoir fait le déplacement, citons : Brutus Derissaint pour Zenglen, Rolls Lainé pour Djakout #1, Clément Bélizaire pour Mizik Mizik, King Kino, Roberto Martino pour ses fils et lui-même ou encore Dadou Pasket. Notons que le moment le plus émouvant reste celui où Hans Mercier est lui-même allé recevoir sa plaque.

Glorieuse Nelson Source TICKET MAGAZINE

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
3 mois 2 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
1 année 3 mois ago