Un atelier d’écriture sur le reportage au Cap-Haïtien

Publié
2 années ago
Dernière mise à jour
2 années ago
1475 views
Time to
read
2’

Participants à l'atelier

Le festival international « Ayiti couleur de l’Atelier Soleil » n’a pas seulement donné lieu à des représentations de spectacles culturels, il a aussi ouvert cette année une fenêtre sur le journalisme. Sans écriture, il n’y a pas de journalisme. À la bibliothèque Anténor Firmin du Cap-Haïtien, Claude Bernard Sérant, du 15 au 18 novembre 2016, a animé un atelier d’écriture journalistique sur le reportage au bénéfice de dix jeunes étudiants. Parmi eux, on retrouve des journalistes attachés à des médias de la métropole du Nord. Cette formation a été couronnée par un certificat que le directeur de l’Atelier Soleil, Zéphyr Brunache, a remis aux participants, le vendredi 18 novembre, à la clôture.

L'atelier animé par M. Sérant, qui est aussi le secrétaire général adjoint du Réseau haïtien de journalistes en santé (RHJS), a mis en exergue le reportage. Par ailleurs, il est passé à pieds joints sur les vingt-sept genres journalistiques pour souligner l’étendue du journalisme. Les fenêtres qu’il a ouvertes à la bibliothèque ont permis aux participants de situer les genres journalistiques à partir de cinq répertoires : les articles d’information stricts, les récits, les études, les opinions extérieures et les commentaires. Présenté sur support Powerpoint, les participants ont pu apprécier ce genre pivot, inscrit dans le répertoire récit qui rend l’information attractive et vivante. Soulignons que tous les cours ont été envoyés par courriel à chaque participant indistinctement. La section communication de l’Atelier Soleil a aussi reçu les cours et un livre qui s'intitule : Guide pratique du journaliste haïtien. . Muni de ce bagage théorique, les participants ont pu réaliser des reportages. Dès le premier jour de l’atelier, le formateur a décidé que chacun propose le lendemain un reportage à partir des choses vues et entendues. Aussi les devoirs de maison ont-ils décrit ce qui se passe dans le quartier, dans la rue, bref dans la communauté. Sous sa supervision chacun a peaufiné son reportage en séance de travaux pratiques. Quelques textes ont rendu de manière vivante les choses vues et entendues. Pour faire revivre les séances, un étudiant surnommé La guitare branché journalisme multimédia a même filmé quelques scènes réalisées en atelier à partir de son téléphone portable. Les jeunes Capois ont appris que le reportage est l’art de mettre tous les sens en éveil. En effet, tout bon reporter fait voir à travers ses descriptions. Il donne à entendre, à voir, à goûter, à sentir, à toucher selon la scène qu’il présente. Le reportage en tant que genre pivot a été présenté sous plusieurs aspects : compte rendu, enquête, portrait, article historique et critique de spectacle. À propos de portrait, un jeune journaliste de radio a tenté de dresser de manière vivante le portrait d’une jeune fille dans la classe. Le cours de Sérant, qui participe de la formation continue des journalistes du RHJS, a permis à ces jeunes d'avoir le vent en poupe. Deux d’entre eux se sont inscrits à un concours de reportage audio sur le choléra organisé par le Réseau haïtien de journalistes en santé (RHJS). Angeleau Ulysse Radio Télé Africa du Cap-Haïtien Sérant a promis de revenir sur l’invitation de l’Atelier Soleil, car il est disposé et disponible pour le suivi de cette formation qui promet de professionnaliser ces jeunes qui aiment le journalisme. Dans le cadre du festival international « Ayiti couleurs de l’Atelier Soleil » au Cap-Haïtien, Sérant a donné le goût du reportage à ces jeunes qui veulent écrire. Écrire pour faire voir et faire vivre.

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 5 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 6 mois ago