Des artistes exigent le carnaval contre vents et marées

Publié
2 semaines ago
Dernière mise à jour
2 semaines ago
4301 views
Time to
read
1’

Les artistes réunis pour le carnaval 2019

Des artistes se sont réunis le jeudi 28 février 2019 en vue d’exiger à l’État haïtien la réalisation du carnaval qui était prévu les 3, 4 et 5 mars. Les artistes se disent prêts depuis plusieurs semaines pour les défilés carnavalesques.

Les représentants des groupes musicaux Boukman Eksperyans, Rockfam, Brothers Posse, Zikòs, Kanpèch, Rèv, Mass Konpa, ainsi que des représentants de plusieurs bandes à pied entre autres ont rencontré la presse afin de fixer leur position sur l’annulation du carnaval 2019. Se disant prêts pour le carnaval, ils demandent aux autorités haïtiennes d’assumer leurs  responsabilités pour la tenue de cet événement national.

Le carnaval, une activité économique

Prenant la parole lors de cette conférence, Théodore Beaubrun Junior, de son nom d’artiste Lòlò du groupe Boukman Eksperyans, a fait savoir que le carnaval est une tradition dans la culture haïtienne, un moment de plaisir, et un antistress qui permet à la population de se débarrasser des frustrations de la société, mais surtout une occasion pour les différents secteurs de la vie nationale de gagner un peu d’argent. «Nous, les artistes présents sur cette table aujourd’hui, exigeons la réalisation du carnaval et nous sommes tous prêts pour les défilés carnavalesques», a-t-il déclaré.

Ce n’est pas Mimerose P. Beaubrun «Manzè» de Boukman Eksperyans qui dira le contraire. «C’est une saison, une période inscrite dans le calendrier. Personne n’a le droit de servir d’obstacle à la réalisation de cette tradition qui est une thérapie pour la population. C’est aussi un moment pour nous les artistes, les musiciens et la population de profiter de ces activités pour bénéficier des retombées économiques», a-t-elle précisé en soulignant que peu importe les conditions, ils seront dans les rues durant les trois jours gras.

Pour sa part, le chanteur du groupe Kanpèch, Frédéric Pierre-Louis, mieux connu sous le nom de Fredo, a, sur ces entrefaites, rappelé que les artistes ont consacré leur vie à défendre le pays, la culture haïtienne à travers leurs chansons, leurs méringues.

Ils exigent des comptes…

Ces artistes menacent de demander des comptes sur les fonds réservés au carnaval, si l’État empêche sa réalisation. Ils en ont profité pour dénoncer la décision de la mairie de Port-au-Prince, qui a opté pour l'annulation du carnaval sans consulter les artistes alors que les compagnies de sonorisation et d'éclairage sont prêtes, selon les propos de quelques représentants.

Toutefois, les artistes ont annoncé qu’ils vont se réunir avec le ministre de la Culture et de la Communication, Jean-Michel Lapin, pour planifier l’organisation du carnaval. En outre, ils donnent rendez-vous à la presse le samedi 2 mars 2019, en vue de communiquer la liste des groupes qui participeront au défilé carnavalesque à Port-au-Prince et dans des villes de province durant les trois jours gras.

Schella Louis Juste  Source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
10 mois 3 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
1 année 11 mois ago