Arly Larivière vers un nouvel horizon: Une excellente initiative

Publié
3 mois ago
Dernière mise à jour
3 mois ago
3692 views
Time to
read
3’

Arly Larivière

La musique est un langage universel, dit-on. Elle offre un vaste champ d’exploration et d’exploitation de richesses culturelles permettant aux artistes de récolter des lauriers de succès, grâce à leur imagination fertile et créatrice. Elle permet aussi de renverser toutes les barrières physiques et sociales que l’homme a créées. Arly Larivière part à la découverte du monde latin. Il explore un chemin qui pourra le conduire vers un nouvel horizon musical où un plus grand succès l’attend.

Arly Larivière explore un autre univers

Au cours de sa carrière d’artiste, Arly Larivière a produit des albums à succès avec son groupe Nu Look et tout aussi bien au niveau de ses productions personnelles. Il a même eu le soin de présenter ses meilleurs tubes « hits » sur compact disc (CD) « The Best of Arly Larivière », en version créole.  Aujourd’hui,  il travaille sur un projet à caractère Salsa « sabor latino – saveur latine», où ses plus grands succès seront repris en espagnol. Il a fait appel à un chanteur de langue espagnole, très articulé, qui a du rythme et du métier. Celui-ci ne mange pas les syllabes et ne dit pas « colazón » au lieu de « corazón », comme l’articulent certains chanteurs. La musique étant un langage, elle a aussi sa syntaxe, donc sa grammaire formelle (J.R.Noël).  En musique, on attribue une syllabe spécifique à chaque note d’une gamme.

Après l’audition de l’une des chansons qui seront enregistrées sur le CD d’Arly Larivière,  on peut dire avec certitude que cette nouvelle production musicale pourra plaire à tous les vrais mélomanes, si les autres pièces sont de la même facture. Rien ne pourra empêcher que l’artiste récolte des lauriers, s’il met de bonnes structures en place. Ce disque va certainement conduire Arly Larivière vers un autre univers. Toutefois, il a intérêt à enregistrer cette œuvre aux États-Unis, à la Bibliothèque du Congrès  « Library of Congress » à Washington, DC, au vœu du « Copyright Act of 1976 ». 

On s’attend à ce que certaines gens fassent des critiques au sujet de ce nouvel album, pensant qu’Arly Larivière se dévie complètement du traditionnel konpa dirèk. Ils doivent se garder d’aller  trop vite en besogne, puisque Nu Look a un nouveau disque fini et prêt à être mis en circulation. On imagine que ce seront «  las mejores canciones de Arly Larivière » - les meilleurs tubes d’Arly Larivière,  que le monde latin aura l’opportunité de découvrir dans les jours à venir. Ce sont toutes des musiques déjà connues du public haïtien, mais reprises dans la langue de Cervantès. La langue espagnole utilisée dans cette nouvelle production n’enlèvera pas la saveur ni non plus la qualité de l’œuvre, encore moins son originalité.   

Un autre monde, une autre vision et une autre approche

Les stratégies de promotion et de marketing ne peuvent être les mêmes que celles utilisées dans le monde konpa direk, puisque le public qu’il vise est plus exigeant.  Il est à souhaiter qu’Arly engage un avocat spécialisé dans le domaine des spectacles, ayant une expérience incontestée à l’échelle internationale. Il sera obligé de garder le même orchestre, donc les mêmes musiciens de studio qui participent à cette grande réalisation musicale, au cas où il devrait honorer des contrats pour présenter des spectacles en salle ou en plein air, ici et ailleurs.

Les musiques auront non seulement une saveur latine « sabor latino », mais également une structure musicale qui leur conférera une certaine universalité de langage musical. L’harmonie diffère nettement de celle utilisée dans le genre musical konpa dirèk. Il ne s’agit plus de « Ti bagay Amazura a». Nu Look s’occupera de cette affaire, s’il y a lieu de répétition. Le compétiteur immédiat de Nu Look est plus que prêt et attend encore la deuxième édition. La dimension musicale et la nature de ce nouveau projet, ainsi que le marché visé, ne sont pas similaires à la forme traditionnelle, et cela à tous les points de vue. Ce qui fait la valeur de ce nouveau projet musical d’Arly Larivière, ce sont : le dynamisme musical et l’articulation du chanteur de langue espagnole, les arrangements et les orchestrations. 

Arly doit se faire coacher en espagnol, non pour la technique vocale mais pour rendre la bonne prononciation des mots et la justesse d’intonation musicale.  Étant aussi un vocaliste connu, il doit inévitablement chanter au moins deux musiques en duo avec l’artiste étranger qu’il a engagé. Autrement, ce projet musical sera considéré comme une production mettant en vedette un artiste de langue espagnole. Pourtant, on parle de projet d’Arly Larivière.  Pawòl granmoun! 

C’est un projet de grande envergure qui requiert un financement dépassant le cadre des productions traditionnelles haïtiennes. Arly Larivière prend un grand risque, mais peut-être un risque calculé. Sans doute, il va présenter une œuvre musicale bien travaillée. Il ne reste qu’à le féliciter et lui souhaiter du succès dans cette nouvelle entreprise, puisqu’il est déjà en route vers un nouvel horizon musical. 


 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 mois 3 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
1 année 1 mois ago