Grosse panique à Pétion-Ville

Publié
1 semaine ago
Dernière mise à jour
1 semaine ago
1489 views
Time to
read
1’

Petion Ville

Il était 11 heures du matin quand un vent de panique a soufflé très fort dans la commune de Pétion-Ville. Pourtant, cet endroit de la région métropolitaine de Port-au-Prince donnait l’impression un peu plus tôt que toutes les activités allaient reprendre, à l’exception de quelques grands magasins et des banques commerciales qui gardaient jusqu’à 8 heures 30, leurs rideaux métalliques encore descendus, a constaté un reporter de Haiti Press Network.

Des gens, y compris des écoliers et écolières couraient dans toutes les directions sous l’effet de détonations et de gaz lacrymogène. Des parents d’élèves visiblement paniqués et stressés s’empressent à vivre allure pour aller récupérer leurs enfants à l’école. Dans la foulée, des véhicules circulent dans les rues quasi vides à vitesse maximale. La rue marque du danger! De leur côté, des petits débrouillards, sous la pression des individus mal intentionnés, s’activaient à ramasser leurs commerces à même le sol avant de se mettre à couvert.

Un grand désordre a régné en effet à la rue Panaméricaine, zone hôtel Royal Oasis mais également dans les parages de l’ancien cimetière de Pétion-Ville. De grosses détonations ont été entendues. La police a dû faire aussi usage du gaz lacrymogène pour étouffer un mouvement spontané de foule qui allait prendre corps dans la commune.

Les manifestants qui réclamaient la libération de l'un des leurs ont eu gain de cause, puisque sous l'intervention des avocats de l'opposition démocratique, la Police a libéré Jean Robert Vincent. Mais ceci n'empêche pas cela. Les manifestants en colère ont lancé des pierres en direction du bâtiment de la Direction générale de la Police nationale.

Par ailleurs, avons-nous appris, une situation de panique a eu lieu parallèlement à Carrefour, notamment du côté d’Acachon 32, où la vie était aussi obscure dans ce climat de troubles socio-politiques et de tension pour réclamer le départ du président Jovenel Moïse au Palais national, le procès PetroCaribe et dénoncer une fois de plus la cherté de la vie.

 

Alix Laroche source HPN

[email protected]

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 1 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 2 mois ago