Donald Trump assure qu' Apple va bien s'en sortir

Publié
1 année ago
Dernière mise à jour
1 année ago
1010 views
Time to
read
1’

Donald Trump a réagi au « profit warning » publié cette semaine par Apple, qui a engrangé moins de billets verts que prévu au dernier trimestre 2018 (lire : C’est officiel, Apple a raté Noël). La principale inquiétude de Tim Cook concerne la Chine : la guerre commerciale que mène la Maison Blanche contre le pays pèse sur son activité économique.

Image : Gage Skidmore, CC BY-SA 2.0.

Interrogé sur son rôle dans cette déconfiture (après tout, la mise en place de tarifs douaniers ressort de sa seule prérogative), le président américain a botté en touche en préférant évoquer la réussite d’Apple dans des termes assez étonnants. « Regardez, ils ont beaucoup monté. Depuis que je suis président, ils ont gagné des centaines de pourcents », a-t-il exposé en parlant manifestement de l’action du groupe.

Une fois n’est pas coutume1, Donald Trump s’est légèrement trompé dans ses calculs : le 8 novembre 2016, jour de son élection, le titre d’Apple valait 111,06 $ ; ce vendredi à l’ouverture de Wall Street, l’action était cotée 144,53 $, soit une progression de… 30,1%. C’est honorable, mais ce n’est pas des centaines de pourcents.

« Apple était à un niveau incroyable, et ils vont bien s’en sortir », a poursuivi l’hôte de la Maison Blanche. « Je me préoccupe de notre pays, n’oubliez pas ça. Ne l’oubliez pas, Apple fabrique ses produits en Chine, je l’ai dit à Tim Cook qui est un ami à moi et que j’apprécie beaucoup, faites construire vos produits aux États-Unis, faites construire ces jolies usines longues de plusieurs kilomètres. Faites construire ces usines aux États-Unis, je préfèrerais cela ».

Mi-décembre, Apple annonçait la construction non pas d’une usine, mais d’un nouveau campus à Austin, Texas. Le constructeur indiquait aussi qu’il employait 90 000 salariés aux États-Unis, avec un objectif de 20 000 nouvelles embauches d’ici 2023 (lire : Apple va construire un nouveau campus à Austin).

Si le groupe s’appuie sur un réseau mondial de sous-traitants, dont plusieurs sont américains, la production de produits uniquement aux États-Unis est « difficile », expliquait Luca Maestri en février 2017. Donald Trump avait eu l’occasion de saluer l’investissement annoncé début 2018 par Apple : 350 milliards de dollarssur les cinq prochaines années.

Michael Bazoge source https://www.macg.co

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 11 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 11 mois ago