Cantave doute de l'organisation des élections

Publié
2 mois ago
Dernière mise à jour
2 mois ago
1635 views
Time to
read
1’

Carl Murat Cantave

Le président du Sénat haïtien, Carl Murat Cantave, émet des doutes sur la possibilité d'organiser les sénatoriales partielles et les législatives en octobre 2019.

Le gouvernement américain et l'exécutif haitien ont insisté sur l'obligation de respecter l'échéance constitutionnelle.

M. Cantave assure avoir fait part à des parlementaires américains des conditions préalables qui doivent être remplies avant la tenue des joutes.

Il cite notamment le retard de l'Executif dans le dépot des projets de loi Electorale et du budget. A 8 mois du scrutin ces deux outils légaux ne sont pas encore à l'étude dans les commissions permanentes.

De plus le président du Sénat indique que les législateurs devront également voter la loi organique du Conseil Electoral. 

Outre ces retards d'autres défis de taille doivent être relevés par le gouvernement. M. Cantave évoque l'insécurité et les quartiers de non droit sous contrôle des gangs armés. Il fait remarquer qu'il sera impossible pour les candidats de faire campagne dans certaines zones si l'instabilité persiste.

Dans le contexte actuel les élections ne sont pas possibles, martèle le docteur Cantave tenant compte de son diagnostic. De l'avis de M. Cantave il faut de préférence débattre des défis sécuritaires, politiques et économiques dans le cadre d'un Dialogue national.

Le président du Sénat estime que la crise socio-économique est un obstacle majeur à l'organisation d'élections crédibles.

Le prochain scrutin est virtuel de l'avis de M. Cantave qui toutefois redoute un vide institutionnel en janvier 2020. 

LLM / radio Métropole Haïti

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 3 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 4 semaines ago